Sébastien Lemire, député d'Abitibi-Témiscamingue

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Motion du Bloc adoptée: La Chambre des communes demande au gouvernement d’augmenter les transferts en santé

Yves François Blanchet, chef du Bloc Québécois, Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou et Sébastien Lemire, député d’Abitibi-Témiscamingue ont salué l’adoption par la Chambre des communes d’une motion du Bloc reconnaissant le travail des professionnels de la santé durant la pandémie et exigeant du fédéral une hausse durable et immédiate des transferts en santé.


« Il y a eu un vote unanime de l’Assemblée nationale hier pour dénoncer la volonté d’ingérence du fédéral en matière de soins de longue durée et demander une augmentation des transferts en santé. Le premier ministre du Québec et tous les premiers ministres des provinces et territoires se sont exprimés là-dessus sans équivoque. Et maintenant, on ajoute à cela un vote de la Chambre des communes du Canada. Tout ce monde demande une augmentation des transferts en santé de façon immédiate, durable et sans condition. Il va falloir que Justin Trudeau réalise qu’il est fin seul et n’a pas d’allié. Il doit arriver, le 10 décembre, à la rencontre des premiers ministres avec la volonté de s’incliner devant cette demande nécessaire et légitime », a déclaré M. Blanchet.


La Chambre a adopté en date d’hier une motion déposée par le chef du Bloc Québécois saluant « le travail extraordinaire des travailleuses et des travailleurs de la santé pendant la pandémie », reconnaissant « le courage et les sacrifices exigés tant pour eux que pour leurs familles » et constatant « les effets directs » de la pandémie sur les budgets du Québec et des provinces.


Finalement, la Chambre « demande au gouvernement d’augmenter de façon significative et durable les transferts canadiens en santé avant la fin de 2020 afin de soutenir les efforts des gouvernements du Québec et des provinces, des travailleurs de la santé et de la population ». Le Bloc a obtenu l’appui de tous les partis sauf les libéraux.


« Je salue le dévouement exceptionnel des travailleuses et des travailleurs de la santé depuis ces longs mois de pandémie qui perdure. L’impact est majeur en région avec le manque de transfert prévu par le fédéral, ce qui fait mal dans le réseau de la santé avec la perte de main‑d’œuvre, l’essoufflement des professionnels en santé, la réorganisation pour assurer les services adaptés et la réaction de la population. Nous devons prévoir l’après-pandémie et nous assurer des services essentiels. Le réseau de la santé subit l’inaction du gouvernement fédéral pour le transfert en santé. Notre motion est adoptée et nous persistons pour que le gouvernement agisse pour l’augmentation des transferts en santé », a conclu Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.


« Concrètement, nous savons que pour chaque dollar dépensé au Québec en santé, il y a à peine 22 sous qui proviennent du gouvernement fédéral. Celui-ci devrait couvrir, en vertu d’ententes historiques, 50 % des dépenses en santé. Nous réclamons dès maintenant une augmentation de 28 G$ des transferts en santé afin de faire passer de 22% à 35% la part d’Ottawa, telle que réclamée unanimement par l’ensemble des provinces. Cela permettra au gouvernement du Québec, en ce temps de pandémie, de pouvoir servir convenablement nos citoyennes et nos citoyens qui ont besoin de soins de santé » a déclaré M. Sébastien Lemire, député d’Abitibi-Témiscamingue.


— 30 —

Source et information:


Marie-France Beaudry

Conseillère aux communications

Bureau de Sébastien Lemire

819 763-1915

Marie-France.Beaudry.302@parl.gc.ca

Suivez-moi